Adone Ipy en concert

L’art d’Adone Ipy, c’est des textes d’abord ; Finement rédigés en français et en vers, Racontés sobrement sur des poignés d’accords ; Par une voix suave, légère, fragile et singulière.
C’est donc de la chanson mais aussi un quatuor ; Composé d’une batterie dépourvue d’artifices, De deux grattes grattées par de fins médiators Et de quatre cordes jouées par un contrebassiste.
Bercées par Higelin, Souchon, Brel et Brassens puis nourries par nombreux de leurs contemporains, leurs chansons folks-rocks les placent à la croisée de Dominique A et de la Maison Tellier.
Porté par des textes qui « parlent au coeur et aux tripes », « Poétiques, bucoliques et philosophiques», ce projet est pourtant rempli de « joie de vivre », plein de « simplicité » et « à faire découvrir».